Club de lecture

CLUB DE LECTURE

Les membres du club de lecture se réunissent à la bibliothèque de Lorraine troisième mardi du mois à 13 h 30.

Bibliothèque de Lorraine

Bibliothèque de Lorraine

CALENDRIER DES PROCHAINES RENCONTRES

LE MARDI 26 SEPTEMBRE 2017
LE MARDI 17 OCTOBRE 2017
LE MARDI 21 NOVEMBRE 2017

Les rencontres se déroulent généralement en trois temps. Au début, Annette Miron présente habituellement la chronique des nouveautés, un volet très stimulant et enrichissant de cette rencontre. Ensuite, nous parlons de nos coups de cœur lus pendant le mois. À la pause, nous avons pris l’habitude de déguster des gâteries préparées par l’une d’entre nous.clubdelecture

À l’occasion, il nous arrive de lire le même roman et d’en discuter. Parfois, nous abordons l’œuvre d’un auteur, ce qui débouche sur un échange plus général. Nous avons aussi attaqué un genre littéraire, en l’occurrence l’essai, ce qui nous a permis de découvrir des univers très variés.

La richesse de ce groupe repose surtout sur sa diversité et son dynamisme. Au cours des ans, il a tissé des liens solides, faits de complicité et du plaisir de partager ses découvertes.
Si vous désirez vous joindre au groupe du Club de lecture du Club Lorr «Aînés », vous pouvez me téléphoner au 450 951-3693.

Odette Lebert

SUGGESTIONS DE LECTURE

Le plongeur de Stéphane Larue (roman québécois)
« Avec ce premier livre plus que solide, thriller existentiel autant que roman d’apprentissage, Stéphane Larue donne vie avec beaucoup de justesse à la frontière floue qui sépare des mondes qui ne s’opposent pas vraiment. Le bien et le mal, les dealers et les consommateurs, le jour et la nuit. Ceux qui perdent et ceux qui gagnent. » Christian Desmeules du Devoir

Combien de temps encore ? de Gilles Archambault (nouvelles québécoises)
Vient un temps où l’existence d’un être n’est plus faite que de souvenirs, d’amours anciennes et de retrouvailles avec son passé, éclairés çà et là par des moments de grâce et de lucidité d’autant plus précieux qu’ils ne reviendront plus. C’est ce qu’illustrent à merveille ces vingt-quatre nouvelles, qui sont comme autant de variations autour du même thème, de la même interrogation : qu’est-ce que vivre ?

En attendant Bojangles d’Olivier Bourdeaut (roman français)
Il s’agit d’une fable extravagante et bouleversante ou d’un roman drôle, déroutant qui ne vous laissera surtout pas indifférent. Selon l’Obs, « dans cette prose chantante, l’auteur fait sourire les larmes et pleurer les allégresses.»

Chanson douce de Leïla Slimani (thriller psychologique français)
Lorsque Myriam décide, malgré les réticences de son mari, de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple engage Louise, qui conquiert très vite l’affection des deux enfants. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame. Vous serez emporté par ce thriller terrible. Le style sec et tranchant de cette auteure instaure, dès les premières pages, un suspense envoûtant.

Un espion ne dort jamais de Jacques Baudouin (roman d’espionnage français)
La plus grosse affaire d’espionnage depuis les écoutes de la NSA. Saint-Pétersbourg, octobre 2013. Un transfuge des services secrets russes est exfiltré vers l’Ouest au cours d’une opération de la CIA. Ses révélations sont explosives pour les États-Unis et leurs alliés. Que cachent-elles ?

Le mystère Henri Pick de David Foenkinos (roman français)
Récit d’une enquête littéraire pleine de suspense, cette comédie pétillante offre aussi la preuve qu’un roman peut bouleverser l’existence de ses lecteurs.

Je suis Pilgrim de Terry Hayes (thriller anglo-saxon)
« Fusion parfaite entre le polar et le roman d’espionnage, Je suis Pilgrim tire sur toutes les cordes de notre paranoïa post-11 septembre pour installer le suspense et, cependant, réussit à créer des personnages qui jamais ne tombent dans les ornières des stéréotypes. Un thriller idéal quand arrivent les vacances. » L’Actualité

84, Charing Cross Road d’Hélène Hanff (roman épistolaire américain)
Pendant vingt ans, une New-Yorkaise fauchée a entretenu une correspondance avec son libraire londonien. Ses lettres, libres, émouvantes et inattendues, ont déjà conquis Anglais et Américains.

Les dames de Kimoto de Samado Ariyoshi (littérature japonaise)
Elles sont trois, ces dames de la famille Kimoto, avec leurs amours, leurs passions, leurs drames qui nous racontent le destin de la femme japonaise de la fin du XIXe siècle à aujourd’hui. Toyono, la grand-mère, incarne la tradition; Hana, figure centrale du roman, déchirée entre le passé et ses aspirations personnelles, va affronter la génération montante en la personne de Fumio, sa fille, qui, après de violents conflits, saura prendre des temps anciens et des temps nouveaux ce qu’ils ont de meilleur.

La bête à sa mère,
La bête et sa cage,
Abattre la bête de David Goudreaut (romans québécois)
Premier Québécois à remporter la Coupe du monde de slam poésie à Paris, mais aussi travailleur social et animateur dans les écoles et centres de détention, David Goudreault a écrit cette trilogie à la fois étonnante et détonante.

Si vous désirez en savoir plus sur le club de lecture, n’hésitez pas à me téléphoner au 450 951-3693.
Bonne lecture!

Odette Lebert